Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Fragments de l'histoire des Seigneurs de Codolet.

Publié le par Fabrice


1375.jpg


23 Janvier 1375

Acte reçu par Pierre Verriatti Notaire de Nîmes.

Reconnaissance faite au Roi par Raymond Seigneur de Laudun et les dépendances des arrières fiefs tenus de lui par les autres Nobles de la ville, de la Vallée supérieure ou du Valat de la Ramiere par lui acquise de Bernard de Laudun Seigneur de Bord, du lieu et juridiction de Codolet, des iles du Rhône par lui possédées en toute justice exceptée l'ile depuis peu acquise de la fille de feu Noble Guillaume d'Arnaud en franc alleu et de la moitié du péage de Pujaud.

Il y en a un extrait en forme dans les archives de Lascour et on trouvera l'original aux archives du Roi à Nîmes au sac des hommages d'Uzés.

 

1er Août 1375

Notaire Tristan, investiture donnée par le Lieutenant de Viguier de Bagnols de certains revenus, censes et directes et autres droits vendus à Noble Raymond de Laudun, Seigneur de Laudun par Noble Charles de Laudun, Seigneur de Bord.


1394.jpg


31 Mars 1394

Testament de Raymond de Laudun et de Codolet.

Parchemin.

Acte reçu pat Guillaume Pieteris le jeune, Notaire Royal d'Orsan.

Par lequel après plusieurs légats, il institue son héritier universel Raymond de Laudun son fils auquel il substitue Louis et à Louis, Antoine, ses autres enfants sous conditions exposées dans le dit testament.


1431.jpg


26 Avril 1431

Grosse du procès intenté au Sénéchal de Nîmes entre François Seigneur de Laudun impétrant.

Lettres de Maintenue en possession de la juridiction dudit Laudun jusqu'à la rivière de Cèze du coté de Codolet demandeur en premier chef de l'édit et Antoine de Laudun Seigneur de Codolet avec l'ordonnance du Commissaire député Sénéchal de Nîmes en faveur dudit Seigneur de Laudun contre ledit Seigneur de Codolet et l'appel interjeté.

 

26 Avril 1431

Fragment du procès agité par devant le Commissaire députéé par le Sénéchal de Nîmes y nominé entre François Seigneur de Laudun impétrant. Lettres de maintenue en la possession de la juridiction de Laudun jusqu'à la rivière de Cèze du coté de Codolet contre Antoine de Laudun Seigneur de Codolet défendeur.

 

1433

Notaire Jean de Gordanis.

Deux cahiers de reconnaissance féodale en faveur de Charles de Laudun Seigneur de Bord et coseigneur de Laudun.


1432


11 Avril 1432

Parchemin. Portant acquit pour Noble François Seigneur de Laudun contre Noble Antoine de Laudun Seigneur de Codolet de la somme de 100 moutons d'or à compte d'une plus grande.

 

15 Février 1436

Charges et Office donné au Seigneur de Laudun.

Retenue par le Roi Charles VII pour l'office d'échason de monseigneur Louis Dauphin de France en faveur de François Seigneur de Laudun en date du 15 Février 1436 et 7 Aout 1438.


1439.jpg


15 Avril 1439

Acte reçu par Pons de Vincent, Notaire.

Codicille d'Antoine de Laudun, Seigneur de Codolet par lequel ajoutant au testament par lui fait le 4 Avril précèdent, casse et révoque la Substitution faite à Noble Goudon de Cardes son cousin au titre duquel substitue et appel François Seigneur de Laudun et ses biens et audit François et les siens, Roustaing son frère et les siens.

Révoque encore le tuteur par lui fait dans son testament.


1447.jpg


29 Septembre 1445

Accord entre Roustaing de Laudun comme procureur de François Seigneur de Laudun, son frère et Jacques de Lestrade habitant d'Orsan comme mari de Canette Alaric touchant la ruine d'une maison située dudit Seigneur, arrivée par la faute dudit Lestrade par laquelle, il fut convenu qu'il serait tenu de faire couvrir la dite maison et d'y faire un plancher neuf selon l'usage dudit Laudun dans quatre ans suivants.

Acte reçu par Simon Raynaudy Notaire Royal habitant de Bagnols, le 29 septembre 1445.

 

27 Juin 1447

Parchemin contenant le procès verbal fait par devant le Commissaire député par le Sénéchal de Nîmes y nommé, entre Antoine de Laudun, Seigneur de Codolet impétrant.

Lettres de maintenue en possession de la juridiction d'un prés situé au terroir de Codolet et Cartiery mentionné et demandeur au premier chef de ledit, François Seigneur de Laudun impétré opposant et défenseur avec la confession faite en jugement par Noble Rostaing de Laudun au nom dudit François son frère en faveur dudit Seigneur de Codolet, près être de la juridiction de Codolet.


1448.jpg


8 Février 1448

Dénombrement de Laudun par François Seigneur de Laudun au sac des hommages de Bagnols dans les archives du Roi à Nîmes.

François Seigneur de Laudun était fils d'un Guillaume, fut père d'un autre Guillaume et était frère d'un Roustaing de Laudun, il était fils de Dame Assouaude qui fit une donation entre vif en sa faveur le 12 Septembre 1449.

 

27 Aout 1448

Parchemin portant acquit pour François Seigneur de Laudun contre Antoine de Laudun Seigneur de Codolet de la somme de 60 florins, de 15 sols tournois.

12 Septembre 1449

Donation entre vifs de Dame Assouaude veuve de Guillaume Seigneur de Laudun en faveur de François Seigneur de Laudun son fils de la somme de cinquante écus d'or comme aussi de toutes les sommes d'argent reçues par ledit feu Guillaume son époux, de la dot de ladite Dame sous réserves des conditions y mentionnées.

 

14 Avril 1450

Testament de Jeanne de Sade fille de Pierre de Sade et femme de Roustaing de Laudun.


1501.jpg


26 Juin 1501

Parchemin contenant lettres de commission du grand conseil au Sénéchal de Carcassonne obtenues par Guillaume Seigneur et Baron de Laudun.

Contre Noble Guillaume D'ancézune et autres détenteurs de la Seigneurie et Ile de Codolet et autres biens ayant jadis appartenus à Noble Antoine de Laudun Seigneur de Codolet.

Il y a apparence que ce Guillaume de Laudun était neveu d'Antoine de Laudun Seigneur de Codolet et fils de François Seigneur de Laudun, frère d'Antoine.


1580.jpg


15 Février 1580

Notaire Vincent Audemard au pouvoir de Mademoiselle Astier Courazier.

Arrentement de l'Ile du Seigneur de Joyeuse au Rhône, prés le Port de Codolet à Capitaine Antoine La Vigne habitant de Caderousse pour 4 ans.

26 Février 1580

Notaire Vincent Audemard,

Arrentement d'un coup à pécher près le Port de Codolet à Jean de la Font.


1592.jpg


31 Février 1592

Notaire Jean Gilles au pouvoir de Mademoiselle Astier.

Procuration des habitants de Codolet pour supplier Mr D'Ancezune Seigneur de Codolet de leur accorder la permission de pêche dans la rivière de Cèze et pour passer tous actes nécessaires à ce sujet.


1616.jpg


23 Février 1616

Attache de Bateau

Acte reçu par André Icart Notaire de Laudun.

Antoine Gilles fermier de la Baronnie de Laudun arrente la permission et faculté du droit d'attache de la Traille à Jean Normand de Codolet sur la riviere du Rhône au Port de Codolet dans la juridiction de Lascours appartenant à Mlle de Guise pour deux ans et sept mois, à raison de 15 sols par mois.


Publié dans Histoire de Codolet

Partager cet article

Le Tombeau sur le Rhône.

Publié le par Fabrice

Le Tombeau sur le Rhône.
Le Tombeau sur le Rhône.Le Tombeau sur le Rhône.
Le Tombeau sur le Rhône.

" In tumulo majorum si locus certus sit "

(Au tombeau de ses ancêtres, si l'emplacement en est assuré).

 

Dans le cadre des recherches généalogiques, il est pratiquement impossible de localiser de manière précise les tombes dans les cimetières à travers les siècles.
Pourtant des espaces plus limités comme les églises ou les chapelles nous donne une géographie assez proche de la réalité des lieux d’inhumation de certains de nos ancêtres.

Sous l’Ancien Régime, les lieux d’inhumation étaient aussi bien le cimetière que l’église. Il est fréquent, dans les registres paroissiaux, de trouver la mention indiquant des inhumations dans des espaces différents du cimetière affecté à cet effet.

Être enterré dans l’église était une tolérance accordée par les responsables religieux. Il existait des droits détenus par les prélats, les prêtres, les seigneurs et les fondateurs ou bienfaiteurs des chapelles.

Mais en échange de legs effectués dans le cadre d’un testament, beaucoup de laïcs demandaient à y être inhumés.

Ainsi les familles les plus aisées de la paroisse pouvaient obtenir une place dans la nef.

Pour ces derniers, l’inhumation n'était pas un droit mais admise avec la permission de l’évêque (Concile de Reims en 1683). «Chacun en la place qui lui sera désignée à perpétuité, tant pour eux que les descendants et parents de consanguinité seulement».

C'est ainsi que plusieurs de nos aïeux sont inhumées dans une portion du sous-sol de l'église de Saint-Etienne-des-Sorts.

 

1675
CATHERINE SAUT
Fille de Antoine SAUT et Marie SABATIER
"Décédée dans la maison de son pére.
Inhuméee dans la 3 ième partie de la nef de l'église paroissiale de St-Etienne.
Ou ses parents par permission ont été ensevely".

 

21 Mai 1698
MARIE MARANDON
née en 1658
"Ensevely au tombeau du Sieur LOUIS SAUT son mari".

 

28 Mai 1698
LOUIS SAUT
"Mort par accident inopiné. Ensevely dans l'église".

 

3 Juillet 1702
CATHERINE SAUT
née en 1652
"Ensevely au tombeau de ses ancêtres".


1er Septembre 1717
LOUIS SAUT
né en 1672
"Ensevely dans l' église au tombeau de son père".


29 Septembre 1722
JOSEPH SAUT
né en 1682
"Ensevely dans l'église de Saint-Étienne le 30 sept".

 

Les emplacements étant forcément en nombre limité, d'autres, sans doute les moins fortunés, furent aussi inhumés en dehors de l'église.

 

4 Décembre 1694
PIERRE SAUT né en 1624 "Ensevely au cimetière".


23 Mai 1698
JEANNE SAUT née en 1678 "Fille de Laurent SAUT Ensevely dans le cimetière".

 

Publié dans La Famille

Partager cet article

De 1484 à 1602 L'histoire de Famille.

Publié le par Fabrice

De 1484 à 1602  L'histoire de Famille.

Pour s’enquérir de la vie des familles, au cours des XV°ème et XVI°ème siècles, il n'y a qu'une seule source, celle des actes notariés consignant les donations, achats, ventes, prêts d'argent ou de semences, testaments et contrats de mariages.

Ces actes notariés, nous renseignent  sur les dates exactes des évènements familiaux. Au-delà de la simple liste des mariages et testaments, il s'agit de suivre l'histoire d'une famille du Bas-Vivarais, de 1484 à 1602, l'histoire de la famille SAUT.

Le principe même de la recherche généalogique veut que l'on s'attache à quelques individus ciblés, à une lignée, mais les enseignements que l'on en tire vont bien au-delà du cercle familial.
Plus on remonte dans le temps, moins le lien unissant divers individus ayant le même patronyme est aisé à établir. On se retrouve rapidement avec une collection de personnages qui sont indéniablement "De La Famille" mais qu'il est malaisé de rattacher à quelque branche.
La famille SAUT paraît en avoir formée plusieurs, dont l'une continua d'habiter  le «Païs.»

L'essentiel de la documentation que j'ai utilisé est constitué par deux inventaires de plusieurs milliers de pages dactylographiées, analysant plus de 20 000 actes filiatifs de plusieurs notaires du pays des Vans et de la ville de Bagnols  des XV°ème et XVI°ème siècles, dont les registres sont conservés aux AD du Gard.

L'identification des personnes par les seuls noms de baptême ne permettait pas d'éviter les confusions homonymiques, aussi fut-elle progressivement complétée par un surnom faisant appel à la topographie, aux noms de saints, aux métiers ou aux aspects physiques. Le caractère héréditaire du surnom ne devint courant que vers le XV°ème siècle
Dans les documents, toujours en latin, et ce  jusqu'à l'ordonnance de Villers-Cotterêts de 1539, le patronyme SAUT s'écrivait Du SAULT ou SAULT. Comme la plupart des noms de famille, celui-ci a tout d'abord reçu des anciens scribes des orthographes variées, purement phonétiques, c'est celle de SAUT qui a fini par s'établir.

Chaque individu, à sa façon, marque l'histoire familiale:


- En premier lieu c'est Mathieu Du SAULT qui, pour avoir laissé la plus ancienne trace « 7 Juin 1484 », nous offre, nous  ses lointains descendants une preuve incontestable de la présence des SAUT dans la paroisse de Berrias dès cette époque.

- Puis François Du SAULT, nous fourni un début de preuve à l'hypothèse selon laquelle le nom SAUT serait lié au mas «Des Sauts» au hameau de La Lauze.

- Enfin c'est  JEAN qui vient s'établir au bord du Rhône, c'est lui notre aïeul.
Signalé comme « Jean Du SAULT de Berrias ». De son union avec Claude Sabatier à Saint-Etienne-Des-Sorts, en 1504, leurs enfants feront souche sur place.

Au sein des ancêtres de la tribu, il n'est d'ailleurs pas le seul à "émerger" de cette première moitié du XVI° siècle.
Parmiles membres de la famille qui habitaient le lieu de La Lauze, plusieurs viendront s'établir dans les villages voisins de St-Etienne-des-Sorts.

Ce sera  André, le neveu de Jean qui s'installera, une vingtaines d'années plus tard, en 1533 exactement, dans le village de La Roque.
Puis en 1561 c'est Antoine, le neveu d'André qui suit la trace du « grand oncle », il s'établira dans le village de Saint-Nazaire-les-Bagnols précisément.

Il est évidemment important de se rappeler qu'à cette époque le recours au notaire était une chose fréquente dans toutes les couches de la population.

Parmi les nombreux documents qu'offraient ces relevés, j'ai retenu tous ceux qui apportaient la preuve de la présence d'un ou plusieurs membres de la Famille au lieu de LA LAUZE, paroisse de Berrias.

Pour mesurer l'éloignement qui nous sépare, souvenons-nous que la France est alors gouvernée de 1484 à 1602, période qui nous intéresse, par Louis XI (1461-1483), Charles VIII (1483-1498), Louis XII (1498-1515), François Ier (1515-1547), François II (1559-1560), Charles IX (1560-1574), Henri III (1574-1589) et enfin Henri IV (1589-1610).


Le Grand Ancien.


07 juin 1484
Arrentement. Passé par MATHIEU Du SAUT et JEAN De La CROIX, rentiers du prieuré de Berrias.
Acte passé aux Lebres, present Pierre Lebre, Louis De Chaselet et Guillaume Pelet.


Ses Fils: François et Jean


10 Decembre 1504
Contrat de Mariage.
JEAN Du SAULT de Berrias et CLAUDE SABATIER, de St-Etienne des Sorts.
Acte à Bagnols, Notaire Jacques de Sales.


14 et 22 Janvier 1535
Quittance.
De FRANCOIS SAULT de LA LAUZE, paroisse de Berrias, faite à Guillaume COSTE et Simon BRAIC bien-tenants et heritiers de feu Louis BRAYC de la paroisse de BRAYC pour réglement de toute somme dues entres parties par obligations ou autrement: 9 florins.


30 Mai 1542
Quittance.
De Antoine VERDIER du Barsac pour lui et Paulet VERDIER son fils, débiteurs de FRANCOIS SAULT de LA LAUZE, paroisse de Berrias: 14 livres pour cause de compte final entre eux.
Acte maison de Jean Armas des Vans.


Les Enfants de François: Barthelemy, André et Maragde...


12 Avril 1533

Transaction.
Entre Barthelemy et Claude CASSANHAS, père et fils, de LA LAUZE, paroisse de Berrias d'une part, et BARTHELEMY Du SAULT du même lieu: au terroir de La Fieloze.
Acte aux Vans.


21 Juillet 1533
Contrat de Mariage.
Entre SAULT ANDRE fils de FRANCOIS SAULT, commune d'origine des mariés Berrias en Vivarais, et ROUX Antonie  fille de Guiraud  ROUX de  La Roque.
Acte à Bagnols,  Notaire François de Bellegarde.


21 Aout 1533
Vente.
De Antoine BOYLET de Bane à BARTHELEMY Du SAULT de LA LAUZE paroisse de Berrias:
Terre au terroir de Las Sausédes, le tout confronté pour 3 livres.


11 Decembre 1533
Vente.
De Barthelemy et Claude CASSANHAS père et fils de LA LAUZE, paroisse de Berrias en faveur de BARTHELEMY Du SAULT de Berrias:
Terre au terroir de Lespéronnade: 10 florins avec pacte de rachat.


20 decembre 1533
Vente.
De Antoine BOYLET de Bane à BARTHELEMY Du SAULT de Berrias, habitant à LA LAUZE: une terre à Bane.


22 Mai 1543
Donation.
De BARTHELEMY SAULT fils de FRANCOIS de LA LAUZE, paroisse de Berrias
Oncle de CATHERINE LOBAT en faveur d'icelle Catherine, d'une maison de haut en bas sise au lieu des Borrels, paroisse des Assions, jouxtant la maison de Mre Raimond BONNET Chirurgien des Vans, cette maison ayant été achetée audit Bonnet avec feu Maitre Pierre DUPUY, notaire.


16 Aout 1543
Transaction.
Entre FRANCOIS SAULT au nom de MARAGDE SAULT sa fille, relaissée de Jean LOBAT du lieu des Mandes, paroisse de Notre Dame d'Assion, diocèse de Viviers, d'une part
et Jacques ROGIER, fils à feu Astorg ROGIER à raison des biens reçus en douaire par ladite MARAGDE soit 27 livres, laquelle somme lui fut reconnue sur une terre au terroir Del Cros que conforte autres terres de Catherine LOBAT et de Etienne BERTRAND laquelle avait ete précariées et hippothéquée appert instruments recu de Mres Georges de Coyras et Antoine Duranc notaires
et pour recouvrir susdite somme ledit SAULT fit faire execution en vertu de lettres et sentence de la cour ordinaire de CORNILLON sur ladite terre à quoi s'opposait ledit ROGIER.
Laquelle s'etait fait adjugée prétendant ledit ROGIER l'avoir acquise desdits mariés comme montrait par instrument reçu Mre Antoine GUIGON notaire.
D'ou la transaction et arbitrage pour eviter poursuite et proces.
Il en resulte que ledit ROGIER promet de payer aux pére et fille 10 Livres
Acte passé aux Vans en presence de Mre Jean CHAURAUD jadis notaire, de Antoine CHASTANIER de Chanbonas.


23 Septembre 1543
Quittance.
Faite par FRANCOIS SAULT et MARAGDE SAULT sa fille, veuve de Jean LOBAT, à Jacques ROGIER pour 8 livres.


28 decembre 1551
Accord.
Entre vénérable Mre Jean LOBAT prêtre, Mathieu SAUTEL et Françoise LOBAT, mariés des Borrels, paroisse d'Assion d'une part impétrants lettre de maintenue en la cour de Mr le Sénéchal de Nimes et Beaucaire
et Antoine CHAMPETIER et Catherine LOBAT aussi mariés et MARAGDE Du SAULT habitants d'Assions, défenseurs d'autre part;
Les premiers prétendant avoir de temps immémorial et leurs ancêtres auparavant droit de passer et repasser et leur chemin public devant le curtil et maison des opposants:
ladite maison et curtil desdits opposants ayant ete acquise par MARAGDE Du SAULT mère de ladite Catherine LOBAT et chargée desdit szervitudes:
suit reglement dudit passage.


Les Enfants de La Lauze.


9 Mars 1561

Contrat de mariage.
Entre ANDRE SAULT fils de BARTHELEMY SAULT de LA LAUZE d'une part et
Marguerite de SERREMEJEANNE fille de Antoine du mas de SARREMEJANE, paroisse de Paysac
Suit donation de BARTHELEMY SAULT de la moitié de ses biens à son fils.


1er Mai 1552
Vente.
De Antoine ASTIER marchand des Vans à JEAN SAULT marchand au même lieu, terroir de Lestang du Puech.


24 Juin 1561
Contrat de Mariage.
Entre SAULT ANTOINE natif de LA LAUZE, paroisse de Berrias,
et Julienne COSTE, fille de Jacques COSTE, Baille de St-Nazaire les Bagnols, assistée de Guiraud COSTE Prêtre son frére.


14 Juin 1568
Apprentissage.
De ANTOINE SAULT fils de BARTHELEMY habitant de La LAUZE
avec Jean SOUCHON couturier des Vans pour 16 mois.


19 Janvier 1567
Vente.
De DAME Marguerite De BAYSSAC, veuve de Laurent FOLCHIER des Sielves, paroisse de Chambonas, ayeule et administratrice de Jean FOLCHIER, fils de Pierre pour satisfaire JEAN De SAULT, mari de Antonie CLOTTE, femme en premiere noçe dudit Pierre FOLCHIER, 50 livres en restitution de dot à Claude DELEYROLLE tisserand de Sielves Superieures, vigne au terroir del Sorbier mais seulement pour jouir des revenus pendant 4 ans.
Suit quittance de JEAN Du SAULT mari de Antonie CLOTTE veuve de Pierre FOLCHIER audit Jean FOLCHIER son beau fils de 50 livres.


19 Mai 1572
Contrat de Mariage.
Entre CLAUDE SAULT, fille de feu MATHIEU SAULT et Dauphine ROUVEYROLLE, de LA LAUZE, Paroisse de Berias, et Pierre GILLIBERT, habitant du lieu de Vénéjan.
Présent; Aulzais FARGES, des Vans.


04 Mars 1576
Contrat de Mariage.
Entre Jacques BLANC fils de feu Loys BLANC du lieu de Naves et JEANNE Du SAULT fille de feu JEAN Du SAULT et de Jeanne ESPARVIERE, de la ville des Vans assisté de autre Jacques marchand, son frere et la future de BARTHELEMY Du SAULT son frere, susdit Jacques BLANC et Mre Jean DUMAS praticien:
Porte tous ses biens et droits, ci à charge de reconnaître.
Present noble Guillaume de BARJAC, licencié es lois, de Jean ROBERT seigneur de Chateauvieux, Mre Pierre LABAT ministre de la parole de Dieu, Jean JOUVENEL Marchand.


16 Avril 1577
Vente.
De BARTHELEMY SAULT, fils de feu JEAN, de la ville des Vans en faveur de ANDRE et FRANCOIS SAULT fréres fils à BARTHELEMY de LA LAUZE, paroisse de Berrias:
Biens et droits du vendeur au dit lieu de La LAUZE sans rien reserver; 80 livres.
MARGUERITE Du SAULT femme de Jacques BLANC vieux et
FRANCOISE Du SAULT femme à moi Notaire soussigné (Gregoire DOMERGUE, notaire des Vans )
CLAUDE Du SAULT femme à Mre Jean DUMAS et
JEANNE Du SAULT femme de autre Jacques BLANC jeune des Vans
pour raison de leur indivis avec BARTHELEMY Du SAULT precité leur frere ratifient susdite vente.


08 Mars 1580
Testament.
De ANDRE SAULT fils de feu BARTHELEMY SAULT, de La LAUZE, paroisse de Berrias:
Marguerite SAREMEJANE sa femme maitresse et usufruitière de ses biens
LOYSE, ANTOINIE et autre LOYSE Du SAULT ses Soeurs;
à LOYSE Du SAULT sa fille
à BALTHAZAR, ANTOINE, ANDRE, PHILIPPE et MATHIEU Du SAULT autres enfants
Heritier son fils BARTHELEMY Du SAULT.


03 Septembre 1582
Transaction.
Entre FRANCOIS SAULT, fils et légataire de feu BARTHELEMY SAULT, de LA LAUZE, paroisse de Berrias d'une part
et autre FRANCOIS SAULT fils de feu ETIENNE SAULT du même lieu.
Le premier reclame au second les droits qui furent à feu BARTHELEMY son pére, son ayeul au second, donc oncle et neveu, et se fait liquider en fonds de terres.


16 Mai 1587
Contrat de mariage
Entre Guillaume GALLIER fils à feu Raimond GALLIER, de Naves et honeste fille CATHERINE Du SAULT fille de PHILIPPE Du SAULT, de La LAUZE de Berrias assistée de son pére et de son frère BLAISE, dotée de 620 francs robes et autres effets.


13 Octobre 1590
Remission.
De FRANCOIS SAULT de La LAUZE, paroisse de Berrias faite à
Jean CHAMPETIER le vieux, des Borrels, paroisse d' Assion:
Vigne au terroir de la Faisse.


13 Novembre 1594
Contrat de Mariage.
Entre Jean SIRVEN, fils de feu Guilhem Sirven de la paroisse de Bane d'une part et LOYSE du SAULT fille de ANDRE du SAULT de La LAUZE, paroisse de Berrias.
Avec conseil de Simon SIRVEN son frere et la future de son pere et de Marguerite SARREMEJANE sa mère.
Dotée de 100 ecus et de trois robes, une drap de couleur et deux draps de maison, deux linceuls, une couverte bonne et suffisante à dire d'amis, deux carts de blé, un de seigle et autre froment, une brebis et une chevre garnie...
Acte maison dudit SAULT en présence de Antoine BLAU fils de Barthelemy de Bane, de PHILIPPE SAULT, fils de feu MATHIEU, de FRANCOIS SAULT fils de feu BARTHELEMY, de Barthelemy PELLET des Pialets, paroisse de Bane.


11 Janvier 1598
Quittance de dot.
Par Jacques de MENTEREYRESSE comme marie de JEANNE Du SAULT, faite à CLAUDE, Baille de LA LAUZE, paroisse de Berrias: 50 frs en déduction de la dot de ladite JEANNE.


13 Janvier 1598
Testament.
De Philippe CADE, de la Lauze de Berrias, sont presents plusieurs temoins et parmis eux: MATHIEU SAULT fils de BARTHELEMY de LA LAUZE.


25 Aout 1599
Bail à refondre les cloches de Berrias.
Par André PERTUS plus vieux et André PELLIER, consuls à Mre Pierre PICARD, fondeur du pays de Lorraine. Acte au Vans, maison de Capitaine Jean SALEL présents: BARTHELEMY SAULT Marchand, Etienne CODERC apothicaire, Jean GILLES Chaussatier des Vans et autres.


07 Janvier 1602
Testament.
De ANDRE SAULT fils à feu BARTHELEMY du Lieu de LAUZE, paroisse de Berrias, Catholique;
à MARGUERITE SARREMEJANE sa femme
à PHILIPPE, MATHIEU, JEAN et JACQUES SAULT ses enfants: 150 livres
à MARIE et LOYSE ses filles
à BARTHELEMY son fils ainé, heritier ANTOINE autre fils.


Publié dans La Famille

Partager cet article