Le Pont du Gard: Un Site Emblématique.

Publié le par Fabrice

Le Pont du Gard: Un Site Emblématique.Le Pont du Gard: Un Site Emblématique.
Le Pont du Gard: Un Site Emblématique.

Le Pont du Gard, Patrimoine mondial, Grand Site de France, pont entre les civilisations, entre les arts, entre les âges, symbole du génie romain, vestige d’un des plus vastes empires installé sur le bassin méditerranéen, est le lieu idéal pour rendre hommage et faire vivre les cultures méditerranéennes.

Avec plus d'un million de visiteurs par an, c'est le monument antique le plus visité de France. Intrinsèquement liés depuis toujours, l’eau, la pierre et la garrigue font de ce lieu un endroit unique au décor cohérent et subtil. Son paysage méditerranéen exalte la magie du monument. Il constitue pour le visiteur une étape agréable pour un merveilleux voyage dans le temps.

Le Pont du Gard, le plus haut pont-aqueduc romain du monde.

Construit par les Romains en 50 après J.-C., le Pont du Gard est l’élément majeur et le vestige le plus prestigieux de l’aqueduc antique de Nîmes. Décidée par les édiles nîmois, en période d’apogée urbanistique de la cité, la construction de l’aqueduc a duré une quinzaine d’années et celle du pont cinq ans.

L’eau était captée à la source d’Eure, au pied de la ville d’Uzès. Empruntant un canal s’appuyant sur le relief naturel, elle parcourait 50 km pour atteindre Nîmes où son eau pure et fraîche alimentait les fontaines, les thermes, les jardins et les habitations privées de la cité gallo-romaine. La déclivité moyenne du canal était de 25 cm par km.

Haut de 48 m, long de 360 m, le Pont du Gard est de tous les ponts aqueducs du monde romain le plus élevé. Il est formé de trois ponts superposés, constitués respectivement de 6, 11 et 35 arcades ; son arche centrale enjambe le Gardon ou Gard grâce à une ouverture de 24,50 m.

Il est le seul pont canal à trois étages à avoir résisté au temps. Réalisé en pierre locale, le Pont du Gard témoigne de la prodigieuse maîtrise technique des ingénieurs romains et semble être l’oeuvre des habitants du pays.

L’aqueduc a fonctionné environ 500 ans, la période optimale étant les IIe et IIIe siècles avec un débit quotidien de 35 000 m3 d’eau claire et pure. Puis mal entretenu et souffrant de dépôts calcaires qui polluaient l’eau, il a été abandonné au début du VIe siècle.

www.pontdugard.fr

Commenter cet article

Sirius 02/05/2011 09:04



Intéressant reportage, illustré avec des photos bien choisies. Près de chez moi, la ville d'Avaricum (la Bourges gallo-romaine)  était alimentée par un aqueduc de 42 kms qui présentait une
pente de 60 cms par kilomètre. La faible pente de l'aqueduc de Nîmes a peut-être été à l'origine de son rapide colmatage...