Les Seigneurs de Codolet

Publié le par Fabrice

Les Seigneurs de Codolet

Seigneurie du Languedoc érigée en Marquisat en 1622 par Louis XIII

en faveur de 

 Jean Vincent d' Ancezune-Cadart. 

 

Au Moyen-âge le Château et le port de Codolet appartenaient à la famille de Laudun et à la branche des Laudun de Codolet au 15ème siècle.

Limportante famille féodale des Laudun, ancienne et puissante race de chevalerie qui florissait dès le XIème siècle, était grandement possessionnées sur la rive droite du Rhône et a fournis de nombreux dignitaires et illustres personnages.

Elle était recommandable non seulement par ses richesses et alliances, mais aussi par ses grands hommes, dont la prudence et la valeur avaient fait rechercher leur amitié, par les Comtes de Toulouse à qui ils avaient aussi donné quelque fois de l inquiétude.

Les biens de cette famille passèrent aux Cadart d'Ancezune en 1491.

#Bertrand de Laudun, chevalier, le premier dont l'histoire ait conservé le souvenir, souscrivit l'an 1088, une donation faite par Raymond IV de Saint Gilles, Comte de Toulouse et Marquis de Provence, à l'abbaye de Saint-André d'Avignon.

Ce Bertrand de Laudun (Ier) eut un fils de même nom, qui, avec Guillaume, son frère, fut du nombre des seize barons, vassaux du Comte de Toulouse, qui, le 12 juin 1209, s'engagèrent par serment, entre les mains de Milon légat du Pape, à observer la paix entre'eux et envers l'église, d'entretenir la sûreté des chemins publics, et de punir et poursuivre sévèrement, tous les fauteurs d'hérésie. 

#Bertrand (II) et Guillaume (Ier) de Laudun, pour garants de leur serment, affectèrent leurs divers châteaux.

C’est à cette époque que la branche des Laudun de Codolet est citée et en septembre 1203, Rostaing de Codolet se qualifie Juge et Chancelier du Comte Raymond VI de Toulouse dans le Pays Venaissin et au-delà du Rhône

#Guillaume I, seigneur de Laudun, eut un fils prénommé aussi Guillaume (II), seigneur de Laudun, qui souscrivit une charte du Comte de Toulouse, de l'an 1236, en faveur des seigneurs de Caderousse, et de la ville d'Avignon.

#Guillaume (II), seigneur de Laudun était parvenu à la chevalerie, l'an 1256, et l'an 1290, il fut l'un des barons qui assistèrent à la prise de possession pour le Roi d'une partie de la ville de Montpellier, que ce prince, par échange avec le Roi de Majorque, unissait à son domaine.

#Rostaing de Laudun, seigneur de Laudun, était, en 1338, l'un des nobles étudiants de l'université de Toulouse. Il eut pour fils :

*#Raymond, seigneur de Laudun, chevalier,  qui servit sous le Comte d'Armagnac, en 1353, dans sa guerre contre le comte de Foix.

*#. Guillaume de Laudun, chevalier, coseigneur de Laudun, de Montfaucon et de Codolet,  qui en 1360 servait sous le duc d'Anjou, partage ses biens entre ses deux fils, tous deux du nom de Raymond.

Héritier de son grand père guillaume (1258) qui est cité en 1273 comme Coseigneur de Laudun, en 1283 et 1289.

Lui succède :

#Raymond de Laudun (1340, 1394) seigneur de Codolet (1352, 27 Janvier), dune partie de Laudun, la moitié du péage de Pujaut, des iles du Rhône, et des alberges à Laudun, il aurait épousé en 1360 Catherine de Montdragon, et voit son château occupé (1363) par "les ennemies du roi."

#Guillaume de Laudun, qui servit au ban de la sénéchaussée de Beaucaire, en 1438 avait deux frères: Albaron de Laudun et Raymond de Laudun seigneur de Codolet.

Leurs fils serviront aussi au ban de la sénéchaussée de Beaucaire en 1454.

(extrait):«Le roi Charles VII. voulant fixer le service de la noblesse du royaume, suivant la valeur et l'étendue de ses fiefs, fit une ordonnance le 30 Janvier de l'an 1454. portant que serait tenue de marcher en armes, dès qu'il le manderait, avec le nombre de gens-d'armes et de trait que chacun des nobles serait obligé d'avoir. Hugues de Laudun, écuyer, seigneur de Montfaucon, Guillaume Bermond, écuyer, seigneur du Cailar, & Bernard de Laudun, fils d'Antoine, Seigneur de Codolet, un homme-d'armes, deux chevaux et une lance.»

Les biens de cette famille passèrent vers 1473 aux de Joye.

#Antoine de Joye, riche bourgeois anoblit par Louis XI en 1473 achète la Seigneurie de Codolet et mari ses enfants a la vielle noblesse du pays.

A la fin du siècle, et le 14 avril 1491, Antoine de Joye vendit la Seigneurie et le port de Codolet à Guillaume dAncezunne; coseigneur de Caderousse, gouverneur de Roquemaure et de la Motte, conseillé du roi de France et visiteur des gabelles en Languedoc.

#Aimar d'Ancezune, seigneur de Caderousse, lieutenant général de l'artillerie de France.

#Jean d'Ancezune-Cadart, seigneur de Cabrières, de Caderousse, de Cadenet, etc...

#Rostaing d'Ancezune-Cadart, seigneur de Caderousse, baron du Thor, etc., commandant la cavalerie légère du Comtat Venaissin

#Jean-Vincent d'Ancezune-Cadart, seigneur de Cadenet, etc., Baron du Thor, commandant les chevau-légers du Pape du Comtat Venaissin, qui obtint l'érection de la Terre de Codolet en Marquisat, par lettres patentes du roi Louis XIII, en 1621.


Publié dans Histoire de Codolet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marechal Jean-Pierre 26/08/2016 18:08

Bonjour Fabrice,
Je vous remercie pour ces informations. Je me permets de me présenter, en tant que membre de l'Association des Amis du Prieuré de Saint Martin de Riberis (Montfaucon), et je suis impressionné par votre site et par le travail de recherche que cela a représenté. Notre Association a pour but de préserver la chapelle Saint Martin de Montfaucon, afin de la transmettre aux générations futures. La commission Histoire de l'Association, présidée par Jean-François de Pins, et dont je fait partie, essaye de reconstituer l'histoire de notre chapelle. Le nom même de notre chapelle (s'agit-il de ST Martin du Jonquier, ou de ST martin de Riberis ?) pose problème. Nous avons la conviction que l'histoire et le destin de notre chapelle sont étroitement liés au Rhône et à ses caprices, comme le sont l'histoire de Codolet et de Caderousse. Toute information que vous pourriez avoir sur l'activité fluviale entre Montfaucon et Caderousse au Moyen-Age et ou sur l'île de la Piboulette et sur sa genèse nous serait utile.
Cordialement,

Jean-Pierre Marechal

Marechal Jean-Pierre 26/08/2016 15:52

Bonjour Fabrice.
Tous sos articles sont très intéressants. Pourriez-vous me donner les coordonnées (site et/ou musée) de la carte ci-dessus ?
Merci d'avance.
Jean-Pierre Marechal
Montfaucon

Fabrice 26/08/2016 17:18

Bonjour Jean-Pierre et merci pour votre commentaire
C'est une carte que j'ai colorisé.
L'originale est moins belle.
"Projet d'irrigation de la plaine de Caderousse et d'une partie des communes de Piolenc et d'Orange / dressé par le conducteur des ponts et chaussées, soussigné : Arles, le 24 Xbre 1850"