Cahiers de Doleances Codolet 1789

Publié le par Fabrice

Cahiers de Doleances Codolet 1789

 Le 8 Aout 1788, Louis XVI convoquait les états généraux à Versailles

pour le 1er Mai 1789.

 

Ces états qui tempéraient le pouvoir de la monarchie, réunissaient les représentants des trois ordres (Clergé, Noblesse, et Tiers-Etat) et n’avaient pas été réunis depuis 1614.

Nul ne savait qu’ils seraient les derniers et qu’ils allaient être a l'origine de bouleversements qui en moins de dix ans balaieraient un ordre multiséculaire.

L’hiver 1788- 1789 eut pour conséquence, d’introduire directement dans la fébrilité ambiante consécutive à la réunion des Etats ceux qui avaient été écarté du débat.

Le prix des denrées de première nécessité, liée aux conditions climatiques, atteint des niveaux record et allait jeter le peuple dans la rue.

 

Aux orages de mai 1788, a succédé la terrible grêle de juillet, puis celle d’aout.

Le 17 juillet, la Vallée du Rhône et les Cévennes sont particulièrement touchées.

En septembre, ce sont les inondations qui ravagent les vallées, parmi lesquelles figure la région de Bagnols et la plaine du Rhône.

Un froid excessifs s’abat alors sur la province en décembre 1788 et Janvier 1789.

On passe le Rhône sur la glace.

La grêle revient à nouveau en Mai 1789 puis les orages qui touchent durement la province en juin et aout et provoquent de nouvelles inondations à l’automne.

Début Mars 1789, les habitants étaient informés que tous ceux âgés de plus de 25 ans inscrits au rôle des impôts devaient se réunir pour dresser leur «cahier de doléances» et élire leurs représentants à l’assemblée de la sénéchaussée de Nîmes.

A Codolet ils choisirent Joseph Antoine VOULLAND premier consul et Antoine Mathieu MISSOLZ.

 

 cahiers dol 1

Ce cahier comporte 12 articles signé de 30 personnes.

Précèdé par des louanges au roi, il est bâti sur des modèles identiques à la majorité de ceux d’autres paroisses voisines.

Sauf l’article 12 qui suit:

(Extrait)

- 12. La communauté de Codolet a encore un sujet de doléances et de réclamations, en ce que les sieurs Bertrand, préposés à l’ exécution des arrêts du Conseil de 1779 et 1780, concernant les îles, crémants et atterrissements du Rhône, ont étendu leurs opérations, non-seulement sur une petite portion de créments formés par le Rhône au devant du village, mais encore sur des créments formés par la rivière de Cèze, comme occupant un sol qu’ ils ont prétendu avoir été anciennement occupé par le lit du Rhône ; Ce qui fait craindre que ces parties de créments ne soient à l’avenir assujetties à des surcharges injustes et oppressives; et ce qui serait d’autant plus fâcheux pour les habitants, qu’ils voient tous leurs biens fonds assujettis aux impositions que supportaient tous les biens fonds emportés par le Rhône, sur le sol desquels se sont formés des îles considérables qui ne paient aucune charge pour la communauté; en conséquence, les députés seront spécialement charger de demander, pour la communauté et tous les riverains du Rhône, les mêmes avantages accordés a ceux de la Garonne et autres rivières navigables, par les lettres patentes du 28 juillet 1786, rendues sur les remontrances du parlement de Bordeaux, et par une suite nécessaire, la révocation de la commission des Sieurs Bertrand et de tout ce qui s’ en est suivi.

La communauté, comptant sur les lumières et le zèle patriotique des députés aux Etats généraux, espère que par leur avis et l’habileté du ministre vertueux qui préside aux finances, le meilleur des Rois, supprimant tous les impôts qui surchargent le peuple, par répartition égale des subsides nécessaires, parviendra a délivrer la Nation, sans l’épuiser, de la dette de l’ Etat, quelque énorme quelle puisse être.

Fait à Codolet, le 13 Mars 1789

 

Signatures:

MAURIN second consul. BERNE. CLAUZEL. REYNAUD. COURNALIER. SAUT. LABALME. CLAUZEL. MARANDON. BRUNEL. MERCIER. BRUNEL. ANDRE. BOUDERON. CLAUZEL. BERNARD. BERNE. BRUNEL. EMERIC. SENOULLET. TOURNAIRE. MICHEL. CHABERT. GERUS. CORNALLIER. TAILLAND, FRAISSE.

VOULLAND, Député.

MISSOLZ, Député.

BELLILE, Sous Greffier.

 

 


Publié dans Histoire de Codolet

Commenter cet article