Je reverrai Gicon remplis de blanches dames.

Publié le par Fabrice


"Je reverrai GICON remplis de blanches dames.

VENEJAN aux remparts couronnés d' oriflammes.

Détruis, ils ne nous ont laissé que des ruines et des légendes".


A


Situé au sommet d'un roc, au milieu d'une chaîne de collines bordant le Rhône, GICON surgit perdu dans la solitude.


B


Il est bien sur que si les ruines du château marquent l' emplacement d'une villa gallo-romaine; "Gicon " ou "Jicon" vient du latin " jucundus", agréable.


C


En 1242, SAINT LOUIS inféoda le château de Gicon au seigneur de MONTIERES.

Au printemps de 1270, ce Roi très chrétien partant pour la 7 ieme croisade, y fit un court séjour avant d' embarquer à Aigues-Mortes. Il emmena avec lui ROBERT, le fils du seigneur. L' un et l'autre, comme chacun sait périrent de la peste sous les murs de Tunis le 25 Aout 1270.


D


Ce drame est à l'origine d'une magnifique légende transmise de génération en génération:

 

" ROBERT de MONTIERES était fiancé à BERTHE de VENEJAN. Après des adieux déchirants sur le Roc, elle fit serment de venir tous les jours à la même heure jouer de la mandoline sous le chêne qui abrita leurs derniers instants.

Le temps passa; BERTHE tint son serment et vint tous les jours sous cet arbre jouer les airs qu'aimait ROBERT.

Ses compagnons revenaient et lui ... Jamais!

Alors elle alla une dernière fois au pied du Roc, d' ou elle apercevait la plaine et le Rhône. Elle joua de son instrument, puis le suspendit à une branche et, sans plus regarder en arrière, alla ensevelir sa douleur et sa beauté au fond d'un couvent ".

 

Et maintenant, quand dans le soir, le souffle du Mistral fait mélodieusement vibrer les branches des arbres, l'on dit que c'est BERTHE de VENEJAN qui pleure le SIRE de MONTIERES.

 

La famille de MONTIERES, privée de son héritier, possédât GICON jusque' en 1312, date à laquelle elle disparut complétement, laissant son non au terroir.


E


En 1312, un édit de Philippe le Bel accorde le château à Guillaume de Saint-Just qui avait était lieutenant du sénéchal de Beaucaire en 1307.

En 1344, Ferrare de JICON co-seigneur de Gicon et de Caderousse épouse Dalmose d' ANCEZUNE, fille de Guillaume d' ANCEZUNE.

La famille d' ANCEZUNE était une ancienne famille du Comtat Venaissin d' ou sortiront les seigneurs de VENEJAN et de CODOLET.

Puis, Guillaume DE FAGES devint propriétaire du château par son mariage avec la fille de Ferrare de Gicon. C'est lui, qui en 1361, subit l' assaut des Grandes Compagnies.

Les DE FAGES restèrent propriétaires de cette seigneurie jusqu'en 1684. La forteresse ayant été depuis longtemps rasée et démantelée.


F


Et maintenant laissons dormir cette imposante ruine, qui en conférant au piton escarpé cette dignité qui fait voguer l"imagination, demeurera éternellement avec son donjon écroulé, le point de vue préféré du promeneur égaré.


G


Publié dans Histoire de Codolet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sirius 09/04/2011 08:43



En Octobre 1978, j'avais séjourné un mois à Vénéjan chez des amis de ma famille, et me souviens être monté à Gicon. Il me semble qu'il n'en restait alors que des ruines informes, et qu'un travail
de restauration a été entrepris. Si c'est le cas, alors bravo!



Fabrice 09/04/2011 21:38



En effet, un gros travail de restauration à été entreprit sur quelques bâtiments et tout récemment des travaux d'illumination du site ont été réalisés.


A Bientôt Sirius.