La cigale et le pressoir

Publié le par Fabrice

 

Lorsque le chardon fleurit, lorsque la cigale harmonieuse, assise au sommet du vieux pressoir, fait entendre sa douce voix, dans la saison du laborieux été, les chèvres sont grasses, les vins excellents, les femmes lascives et les hommes faibles, parce que le Sirius appesantit leur tête et leurs genoux, et dessèche tout leur corps par ses feux ardents.


Cigale


Alors reposes-toi à l'ombre des rochers; bois du vin, choisis pour ton repas de beaux fromages. Savoures un vin noir et demeures assis sous l'ombrage, rassasié d'une abondante nourriture, le visage tourné vers la pure haleine du zéphyr, aux bords d'une fontaine qui ne cesse d'épancher des flots limpides…


Côtes du Rhône (2)


Publié dans Actualités

Commenter cet article