Scène de la Vie Ordinaire en 1665 à Codolet.

Publié le par Fabrice


Feuilletant un très vieux livret datant de 1665, ayant appartenu à notre ancêtre Georges MISSOL alors premier consul de la communauté du dit lieu de Codolet, je lis et retranscris quelques notes bien intéressantes.


B


Tout commence par la réception d’une lettre du seigneur au premier consul du village, celui-ci faisant office de maire à l’époque. Arrivant prochainement en Avignon, Monsieur et ses hôtes seront attendus et accompagnés par bateau, conduits par les Mariniers du fleuve remontant le cours du Rhône jusqu’au village. Réceptionnés selon la coutume avec le vin du terroir et les poissons du pays.
Plus tard, les visiteurs partis à la chasse à Gicon se trouvant surement en manque de pain et de vin en redemanderont. Repus de gibier, ils iront jusqu’a envoyer un ambassadeur requérir du poisson.

Banale histoire de seigneurs et de paysans de cette époque, me direz-vous. Mais le plus fascinant, c’est que les principaux acteurs sont mes aïeux :

- Georges MISSOL : le 1er Consul.
- Jean MISSOL : le Patron des Mariniers.
- Jacques CHABERT : Pêcheur sur le Rhône et Vigneron.
- Et  la veuve de Barthelemy BLANC : Boulangère et Vigneronne.


A


Ainsi notait Georges MISSOL Consul, dans son livre de compte :

« Monsieur le Commandeur de Caderousse aurait envoyé un paquet avec une lettre datée du 4 aout de l'année si dessus laquelle marquait de ne manquer pas de se trouver le lendemain cinquième dudit avec un bateau propre à porter une quinzaine de personnes, ce que voyant le comptable et ses collègues auraient fait toutes leurs diligences apres avoir parlé aux plus principaux habitants, auraient acheté un barquet... dépensé 9 sols. »

« Plus, le comptable et son collègue auraient fait accommoder le dit Barquet à Sébastien PERIER et l'auraient fait souper, dépensé 10 sols. »

«  De plus le dit comptable demande lui être allouer 10 sols pour accommoder la tente du dit bateau... »

« De plus ledit comptable et son collègue auraient parlé à patron Jean MISSOL pour aller conduire ledit bateau dont il aurait loué trois hommes et lui quatre à vingt sols le jour.

 

« Etant En Avignon, par le commandement dudit Seigneur Chevalier de Caderousse, il aurait fallu renforcer de rame et aurait fallu acheter une pour le prix de 10 sols... »

« Le dit comptable et ses collègues seraient voulus aller voir Monseigneur de Caderousse et comme c'est la coutume, se seraient résolus d'aller faire son présent et auraient acheté quinze livres de poissons de Jean DULAC et Jacques CHABERT, plus pour le dit présent six pots de vin qui se monte a 18 sols pour le comptable... »


C


« Plus le dit comptable et ses collègues auraient reçu une lettre de Mr le commandeur lui disant que venant à la chasse avec Messieurs ses neveux à Gicon dont le dit comptable et ses compagnons auraient porté 12 pots de Vin et une demi douzaine de pains doubles. »

« Plus le comptable demande lui être alloué 22 sols et demi pour les dix pots de vin et six pains pris chez la veuve de Barthelemy BLANC pour porter à la chasse de Mr de Caderousse, Mr le commandeur, Mr du Thor et plusieurs autres y étant. »

« Le dit Seigneur de Caderousse aurait encore envoyé de lui porter du poisson, Mr de L’AIGLE étant venu lui même en ayant emporté cinq livres pris de Jean DULAC, Jacques CHABERT et Mathieu MICHEL."


Publié dans La Famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article